Des vitraux du père Ribes, décédé en 1994 et qui a agressé des dizaines d’enfants pendant des décennies, ont été retirés mardi 24 octobre de l’église d’un village du Rhône après la mobilisation d’associations de victimes, pour qui cet évènement est «nécessaire à leur reconstruction».

Article à lire sur Libération

Crédit photo : Libération © Hugo Ribes/Item 2023