Les refoulés de l’Europe (Slate)

Au croisement des frontières entre la Turquie, la Grèce et la Bulgarie, se déroule une terrible partie de cache-cache entre les autorités et les migrants tentant d’entrer par cette porte de l’Europe. Beaucoup racontent avoir été refoulés, parfois avec violence, au mépris du droit international.

 

Il aura suffi de quelques minutes sur le territoire turc pour tomber nez à nez avec des familles syriennes se dirigeant vers un checkpoint à la frontière bulgare. L’accès à l’Union européenne leur sera refusée par les gardes-frontières turcs, faute de visa Schengen.  «Comment peut-on avoir un visa Schengen? C’est la guerre en Syrie!», s’exclame Hasan[1], croisé en novembre 2014 sur l’autoroute près du poste de douane d’Hamzabeyli. (…)

Lire la suite sur Slate
Manifestation d'Amnesty International à Sofia en juillet 2014. REUTERS/Stoyan Nenov

Manifestation d’Amnesty International à Sofia en juillet 2014. REUTERS/Stoyan Nenov



We Report © 2017 // contact ) @ ( wereport.fr