Dans la bataille autour de la nappe phréatique à Vittel, l’État et les grandes entreprises viennent de signer un accord. Nestlé ne perd pas ces forages, mais compte désormais pomper d’une manière « durable ». Les ONG critiquent un manque de transparence.

Lire la suite de l’enquête (en allemand) sur Reporter.lu (payant).