Comment des entreprises italiennes exploitent des ouvriers italiens en Suisse (La Cité)

Comment des entreprises italiennes exploitent des ouvriers italiens en Suisse (La Cité)

Du Tessin à Genève, les autorités constatent une hausse de cas d’exploitation de travailleurs détachés qui touchent de 600 à 1300 francs par mois au lieu des 4000 francs figurant dans leur contrat de travail. Des prélèvements injustifiés parfois de plus de 3000 sur les fiches de salaires sont frauduleusement effectués. Ce système a éclaté au grand jour suite aux dénonciations des ouvriers, brisant l’omerta. Ils sont majoritairement Italiens. Derrière cette escroquerie, mise au point par des entreprises… italiennes, une méthode délictueuse fait son apparition en Suisse.

A lire dans le numéro d’octobre 2016 de La Cité.

screenshot-2

By |2017-03-07T19:09:11+01:0026/11/2016|Tags: , , , , , |

About the Author:

Federico Franchini

Federico Franchini, journaliste presse écrite. Basé à Lugano, en Suisse italienne. Federico travaille sur des enquêtes autour du rôle de la Suisse comme plaque tournante de trafics plus ou moins licites. 50% indépendant, il travaille le reste du temps pour le journal syndical Area. Collaborations : Area, La Cité, L’Espresso, Il Caffé, Reportagen, Mediapart.

Contacts

contact ]@[ wereport.fr

Daphné Gastaldi: daphne ]@[ wereport.fr

PGP Public key bit.ly/1hkbcUV 

Mathieu Martiniere: mathieu ]@[ wereport.fr

PGP Public Key : lc.cx/Znh

Robert Schmidt: robert ]@[ wereport.fr

PGP Public Key : ow.ly/SGVVS  

Maïté Darnault: Maite ]@[ wereport.fr

Alberto Campi: Alberto ]@[ wereport.fr

Mathieu Périsse: mathieup ]@[ wereport.fr

Federico Franchini: federico ]@[ wereport.fr

Pierre Gouyou Beauchamps: pierregbmail ]@[ gmail.com