Camps nazis, bunkers, églises: les nouveaux logements pour demandeurs d’asile (Slate)

Une ancienne caserne du camp de Bunchenwald, à Schwerte, janvier 2015. REUTERS/Ina Fassbender

Une ancienne caserne du camp de Bunchenwald, à Schwerte, janvier 2015. REUTERS/Ina Fassbender

Depuis quelques années, des alternatives privées ou détonantes pour accueillir les demandeurs d’asile voient le jour en Europe. Face à l’absence de volonté politique des Etats en matière d’intégration, les élans solidaires, comme les dérives les plus douteuses, apparaissent.

 

Des demandeurs d’asile hébergés dans des anciens baraquements SS. C’est le projet lumineux de la mairie de Schwerte, petite ville située dans le nord-est de l’Allemagne, pour économiser des frais d’hébergement. Vingt-et-un requérants, qui vont pouvoir dormir dans les casernes intactes des officiers nazis du camp de concentration deBunchenwald, où plus de 56.000 personnes sont mortes pendant la Seconde Guerre mondiale.

Lire la suite sur Slate.fr



We Report © 2017 // contact ) @ ( wereport.fr