© Alberto Campi/We Report

Les « trous » dans le mur anti-réfugiés en Bulgarie (RFI)

Les Européens commémorent dimanche la chute du mur de Berlin. Un anniversaire qui sera marqué, entre autres, par un lâché de 8 000 ballons enluminés tout au long du tracé de l’ancien « mur de la honte ».
Et pourtant, vingt-cinq ans après, l’Europe s’emmure à nouveau avec ces clôtures en Espagne, en Grèce… et en Bulgarie : 33 km de barbelés, dans les traces de l’ancien rideau de fer. Tout un symbole. Le gouvernement de Sofia l’a construit après l’arrivée soudaine de 12 000 migrants en 2013. Il n’empêche que Syriens, Afghans ou Irakiens arrivent à franchir ce mur pour échapper aux guerres et aux violences. Reportage à la frontière de Daphné Gastaldi (avec Mathieu Martinière et Alberto Campi).

Lire la suite sur RFI

 

 



We Report © 2017 // contact ) @ ( wereport.fr