Au Front national, on joue collectifs (Slate)

Au Front national, on joue collectifs (Slate)

 

Marine Le Pen, le 27 mai 2014. REUTERS/Philippe Wojazer.

Marine Le Pen, le 27 mai 2014. REUTERS/Philippe Wojazer.

 

Audace, Racine, Marianne: depuis un an, le Front national s’est lancé dans la mode des «collectifs». Avec un objectif, crédibiliser la candidature de Marine Le Pen pour 2017.

 

Audace. C’est le nom du nouveau collectif que s’apprête à lancer Marine Le Pen, dimanche 7 septembre à Fréjus, lors de l’université d’été du Front national de la jeunesse (FNJ). Un collectif de «jeunes actifs», destiné aux 25-35 ans, qui «cherche surtout des cadres, des entrepreneurs et des fonctionnaires qualifiés», explique à Slate Antoine Mellies, son jeune président, conseiller municipal à Givors (Rhône).

Lire la suite sur Slate.fr

.

By |2014-09-23T17:15:25+00:0007/09/2014|Tags: , , , |

About the Author:

Mathieu Martiniere

Basé à Lyon (France), Mathieu Martiniere travaille sur des enquêtes au long cours pour des médias français et européens. Il est également enseignant en école de journalisme et intervenant sur des ateliers d’éducation aux médias. Il collabore avec Mediapart, ARTE, La Cité, Les Jours, Mediacités ou encore La Tribune de Genève.

Contacts

contact ]@[ wereport.fr

Daphné Gastaldi: daphne ]@[ wereport.fr

PGP Public key bit.ly/1hkbcUV 

Mathieu Martiniere: mathieu ]@[ wereport.fr

PGP Public Key : lc.cx/Znh

Robert Schmidt: robert ]@[ wereport.fr

PGP Public Key : ow.ly/SGVVS  

Maïté Darnault: Maite ]@[ wereport.fr

Alberto Campi: Alberto ]@[ wereport.fr

Mathieu Périsse: mathieup ]@[ wereport.fr

Federico Franchini: federico ]@[ wereport.fr

Pierre Gouyou Beauchamps: pierregbmail ]@[ gmail.com